L’entrepreneuriat au Gabon 3/5 – ANGO Pascal, Freelance

5 commentaires
Amazing people, En-tête-à-tête

Vous pouvez (re)lire le premier témoignage : L’entrepreneuriat au Gabon 2/5 – Gabon Conciergerie Multiservices.

Nous poursuivons notre série de témoignages sur l’entrepreneuriat au Gabon. Cette fois, nous avons discuté avec ANGO Pascal qui est développeur web freelance au Gabon. N.B: Quand nous avons interviewé ANGO Pascal, il était Freelance uniquement. Depuis, il a lancé Creative World Gabon, sa web agency.

A propos de son parcours :

Je suis ANGO Pascal, j’ai 23 ans et un niveau licence 3. J’ai toujours été passionné par les technologies de l’information. Après mon bac D, j’ai dû par force des choses m’orienter vers la faculté de médecine par l’agence des Bourse et Stages. L’année suivante, après un stage dans une entreprise de logistique, j’ai mesuré à quel point le fossé entre le Gabon et les autres pays du monde était énorme en terme d’accès à l’internet et aux technologies de l’information (TIC). A la rentrée, je me suis inscrit en management des projets pour avoir des bases nécessaires à la mises en place de mes solutions.

A propos de ses motivations :

Très vite j’ai ressenti comme un décalage entre les besoins réels sur le terrain et les formation dispensé. En 2012, je me suis lancé d’abord dans le commerce d’appareils électroniques pour dans un premier temps me permettre d’avoir des ressources pour concrétiser mes projets. Grâce à la bourse que j’avais, j’achetais de petits appareils à l’étranger et je les revendais. En Mars 2013, après avoir perdu ma bourse et avec mes petites économies, j’ai lancé PM-Technologies, entreprise individuelle spécialisée dans les nouveaux médias et l’internet. Les démarches initialement prévues pour ne durer que 2h ont pris quasiment 1 mois et les financements quasi inexistants. J’ai donc ouvert un service dépannage multimédia d’abord à Port-Gentil. Je réparais des smartphones, des tablettse et des PC moi-même; j’ai dû apprendre sur internet faute de moyens et de formations disponibles.

A propos des victoires et des obstacles :

Après m’être associé avec un ami à Port-Gentil pour agrandir le champs d’action, j’ai décidé de me lancer à la conquête du marché de Libreville et l’échec à été cuisant : pas de règlement à temps, marge trop courte et encore ce problème de financement. Aucune banque, aucun établissement de microcrédit n’a voulu me soutenir. J’ai du arrêter et m’orienter vers le web et ses applications. Une fois de plus, j’ai du suivre des formation sur internet faute de formations locales adaptées aux nouveaux standards de la profession. Après avoir écrit des centaines de courriers et envoyé des milliers de courriels, toujours pas de soutien ni pour les plateformes dédiées à l’éducation (e-learning, résultats des concours et examens en ligne, etc.), ni pour une plateforme de recrutement en ligne, ni pour des systèmes d’information pour les agriculteurs, ni pour des système d’information pour le secteur de la santé : RIEN. Je me suis tourné vers le privé : plateforme de crowdfunding, plateforme de partage vidéos, plateformes de e-commerce , plateformes de e-learning et même une de géolocalisation. Toujours aucun soutien. J’ai assisté à tous les forums et séminaires organisés à Libreville et Port-Gentil ouverts au public dans l’espoir de sensibiliser les acteurs socio-économiques, sans succès. Depuis, je vis de petits contrats avec des PME ou des associations et de temps en temps, je diagnostique des plateformes privées ou de l’administration afin de promouvoir plus de professionnalisme dans le secteur. Aujourd’hui, je suis obligé de travailler pour mes concurrents et de retourner suivre des formations qui ne cadrent pas avec mes attentes pour avoir une option. Sans financement, il est difficile de survivre; les technologies évoluent trop vite et nous ne pouvons plus nous permettre d’être en marge avec des outils dépassés. Cependant je garde espoir, avec ou sans financement, l’économie numérique s’imposera aux Africains et le Gabon ne pourra pas éternellement resté dans l’amateurisme avec des solutions inadaptées et nous serons là.

A propos des afro-sceptiques et des afro-optimistes :

Les afro-sceptiques ont raison sur certains points : les responsables africains ne créent pas des conditions pour les petits entrepreneurs; ils ne prennent pas assez en considération leur besoins, notamment en matière de financement et de formations / métiers. Les modèles et les personnes chargées de trouver des solutions ne sont pas assez ancrées dans les réalités locales. Les afro-optimistes ont raison : les réalités sont différentes des théories et des promesses; mais le monde bouge. Un jour ou l’autre, l’Africain sera obligé de courir pour rattraper le reste du monde surtout le Gabon et là notre génération sera au rendez-vous.

Plus d’informations : Site Internet : Creative World Gabon

Publicités
Publié par

Observatrice silencieuse, je relate aussi fidèlement que possible ce que j'observe.

5 thoughts on “L’entrepreneuriat au Gabon 3/5 – ANGO Pascal, Freelance”

  1. Pingback: Interview pour le blog 241PourCent | ANGO Pascal Darryl

  2. Pingback: L’entrepreneuriat au Gabon 4/5 – Yannick Eyeghe | Orema-g | Au coeur de l'Afrique

  3. Pingback: L’entrepreneuriat au Gabon 5/5 – ETOUNE SOLEIL | Orema-g | Au coeur de l'Afrique

  4. Bonjour à tous!
    déjà je suis fier de savoir que partout il y a des jeunes comme moi qui pensent entrepreneuriat et se battent malgré les obstacles pour concrétiser leurs rêves.
    je me prénomme Christian, étudiant a l’institut national des sciences de gestion de Libreville.
    actuellement je suis à la recherche d’un associé programmeur pour lancer un site internet commercial. Le projet en lui même est déjà structuré. Le projet est l’un des plus rentable qui soit pour constituer en un rien de temps une véritable entreprise. je travaille en ce moment avec un ingénieur en informatique de l’institut africain d’informatique du Gabon. mais vu la complexité du programme, il nous a sembler bon de solliciter la matière grise d’un informaticien qui s’y connaît en programmation.
    pour ne pas faire long, si cela peut vous intéresser n’hésiter pas à me contacter sur mon mail personnel ndongchristian8@gmail.com ou sur mon numéro portable +241 02 48 09 87 pour plus d’informations.
    cordialement
    Christian.

Ton avis compte !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s